Retrouvez l'actualité des "Dames du Chemin " sur une nouvelle page


30 octobre 2008

L'album de famille



Une brocante, un marché aux puces, un vide grenier, une salle des ventes, j'aime beaucoup remonter le temps dans ces lieux poussiéreux dignes de cavernes d'Ali Baba.

J'aime les dentelles et les ombrelles. J'ai une préférence pour l'Art Déco, les sautoirs en perle et les chapeaux cloches. J'apprécie les camisoles et les caracos en coton brodés, je donne une seconde vie aux chemises de nuit aux monogrammes secrets...

Je collectionne les vieux livres de poche, les almanachs mémoire d'un autre temps, les buvards publicitaires où la réclame n'était pas encore la publicité.


Trouvent grâce à mes prunelles un gramophone, des gants de filoselle, et l'esprit de vieilles demoiselles qui garderont à jamais leur teint de jeunes filles sur des photos couleur sépia...

C'est sans doute pour cela que j'ai emprunté cet album de famille un peu poussiéreux qui avait déjà été revisité dans l'écriture par Suzanne Prou.


Suzanne Prou découvre chez un marchand de bric à brac un de ces albums du temps passé. Un album à fermoir d'argent et tranches dorées.


A l'intérieur une vingtaine de photographie.


Des photos de famille, quelques prénoms sous ces dernières griffonnés d'une écriture maladroite.

Toutes ? sauf une ! Sous celle, en bistre, d'une femme vieillissante et au port altier, à la première page point d'identité.

L'auteure va donc lui imaginer un destin, et sur la lancée de son imaginaire elle va "redonner " la vie à tous les personnages de l'album : un passé, un présent et un avenir..

Insufflant une nouvelle vie à ces personnes du temps jadis, Suzanne Prou nous plonge dans la nostalgie du temps passé ...
Les personnages sont sortis à nouveau de leur cadre, ont secoué leurs habits plein de poussière et nous ont pris par la main pour les accompagner sur un nouveau chemin de vie...
Nous sommes tous confrontés à des choix de vie, Suzanne Prou a suivi son humeur, son instinct pour tracer des histoires parallèles aux précédentes qu'elle ne connaissait pas...

Pour ma part, j'aime assez imaginer des pans de vie quand je croise des regards complices ou fiévreux, quand je vois des couples avec ou sans enfants ou tout simplement rêver le passé de cette maison aux volets clos.
J'aimerais avoir le don de pouvoir entendre ceux qui nous ont précédés. Poser la main sur ce vieux murs et écouter les pierres séculaires me murmurer les histoires d'hier.

Enlacer un arbre, respirer l'écorce et me souvenir des rendez-vous murmurés ou bien trembler devant ces serments déclamés.


Fermer les yeux et rêver, me raconter des histoires et les faire vivre sur du papier...

Une de mes émissions préférées dans la petite lucarne...

6 commentaires:

karine a dit…

"J'aimerais avoir le don de pouvoir entendre ceux qui nous ont
précédés." : n'est-ce pas ce que tu as fait avec talent dans "la dame en bleu" ? Amitiés. Karine.

LE CHEMIN DU BONHEUR a dit…

Superbe texte qui répond comme en écho à tout ce que j'aime aussi.
Merci d'aimer mes dessins de chats, quant à les éditer, encore faudrait-il que je connaisse un éditeur fan de chats !
Chat l'heureusement
Joëlle

Marissé a dit…

Il m'arrive aussi d'aller sur les foires à tout pour y chercher des lettres d'inconnus ou regarder des photos anciennes en me disant,"ils ont vécu. ils avaient des désirs, des plaisirs, des tristesses et toute ce bouillonnement de vie ne les a pas empêché de mourir ..." Alors j'aimerais aussi leur donner une 2ème vie d'une manière ou d'une autre.

Lunaba a dit…

Et tu le fais si bien raconter des histoires, ces petits instantanés de vie qui s'incarnent sous ta plume :)

karine a dit…

Adorable et plein d'humour le tableau animé! Bon dimanche. Karine.

Anonyme a dit…

@ Karine et Lunaba : merci !
@Marisse : ce qui me gène dans les foires à tout ou bric à brac ou brocante ce ne sont pas les cartes ou les correspondances épistolaires que l'on peut vendre mais ce sont ses portraits sous verre représentant des soldats en uniforme et qui ne sont à nouveau plus rien et que l'on "brade" à tout va...c'est comme si on les enterrait une seconde fois...

@ Joëlle : je suis sûre que sur Paname tu pourrais faire un tabac avec tes croquis...Tu as déjà des fans sur la blogosphère :)

Amitiés à toutes merci pour vos passages et lectures...Maryline